Nous sommes à Jorf , non loin de Merzouga au Maroc.
J’ai rencontré une communauté de femmes, veuves, ou seules pour la plus part d’entre elles.
Ce travail parle de la condition de la femme dans cette région désertique et peu connue vers la
frontière de l’Algérie.
Jorf est un désert médical, ces femmes vivent dans une situation précaire. Grâce à la vie en communauté, elles Vivent dans le partage.

Un jeune homme s’approche de moi alors que je restais seule, assise à observer le silence qui n’en est pas un. C’est alors qu’Hassan me parle d’un livre de Paulo Coelho, puis il me dit:

« Il n’y a pas de désert sans souffrance »

« A tous les repas pris en commun, nous invitons la liberté à s’ asseoir. La place demeure vide mais le couvert est mis. » René Char